Arnaque : Décrypter les pyramides de Ponzi

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Les pyramides de Ponzi sont des montages financiers frauduleux qui utilisent l’argent des nouveaux entrants afin de rémunérer les clients existants. Mathématiquement le stratagème est voué à l’échec car il arrive immanquablement un moment où les capitaux entrants ne peuvent plus couvrir les rémunérations des clients. Les paiements sont alors interrompus, l’escroquerie apparait au grand jour et la pyramide s’effondre.

Origine

Ce stratagème porte le nom de son créateur, Carlo Pietro Giovanni Guglielmo Tebaldo Ponzi, qui l’a appliqué pour la première fois dans les années 1919 à Boston. Durant l’espace de 6 mois, il subtilisera 10 millions de dollars à plus de 40,000 épargnants. Il sera jugé et condamnés à 14 ans de prison.

Comment repérer une pyramide de Ponzi ?

Repris dans un grand nombre d’escroqueries, le système de Ponzi suit toujours le même schéma : une société financière ou une société de placements dits « atypiques » ou « alternatifs » (proposant par exemple la vente et la conservation de manuscrits anciens, de timbres, de métaux précieux ou encore de pierres rares) propose un investissement normalement réservé à des « insiders». Les rendements particulièrement attractifs attirent rapidement de nombreux investisseurs qui n’ont absolument aucun moyen de juger la viabilité de l’investissement qu’ils sont en train de faire. À ce moment et avant tout investissement il est important pour le professionnel de se poser les bonnes questions. Les rendements attendus sont il cohérents vis-à-vis du marché ? Quelles garanties sont offertes ? Qui détient les fonds ou les actifs ? Quel mécanisme est mis en place afin d’éviter les abus ? Quels sont les conflits d’intérêts possibles? Comment est rémunéré l’intermédiaire proposant ce placement ? Quel recours pour le client en cas de problème ?

Quels sont les « Red Flags » d’une pyramide de Ponzi ?

  ⁃  Un marketing particulièrement agressif avec des rendements affichés alléchants
  ⁃  Des placements à la fois présentés comme sûrs et particulièrement rémunérateurs
  ⁃  L’absence de dépositaire indépendant (dans 100% des arnaques, le dépositaire et la société proposant le placement sont liés)
  ⁃  Un marché de niche avec peu de liquidité et peu d’option de revente par soi-même
  ⁃  Aucune contre-expertise possible (la valorisation du placement est faite uniquement par le gestionnaire sans auditeur extérieur)
  ⁃  Un conflit d’intérêt des “conseillers” (commission ou avantage en nature)
  ⁃  Une situation de monopole sur le marché des biens atypiques permettant au gestionnaire de fixer des prix fantaisistes sans qu’il y ait d’acheteurs réel prêt à payer ce prix.

Conclusion

Si l’affaire de Charles Ponzi n’avait duré que quelques mois avant de s’effondrer, certaines pyramides peuvent durer de nombreuses années. La société de Bernard Madoff par exemple a fonctionné pendant 48 ans avant de s’effondrer lors de la crise financière de 2008.

Bien qu’inventive, la pyramide de Ponzi est fragile. Elle repose en effet sur la capacité de ses organisateurs à attirer de nouveaux arrivants permettant de rémunérer les clients historiques. Puisque les capitaux ne sont peu ou pas investis, la société dépense l’argent de ses clients au fil du temps. Ainsi, si la société ne peut plus payer les intérêts des investisseurs, ou si un certain nombre d’investisseurs souhaitent retirer leurs capitaux en même temps, le schéma s’effondre. Dépourvue de fonds, la société ne peut plus rembourser les sommes investies et elle dépose le bilan.

Non résident, vous possédez des investissements atypiques ? N’hésitez pas à faire appel à un professionnel afin d’avoir un regard extérieur sur vos investissements existants. Demandez dès aujourd’hui un bilan patrimonial gratuit et sans engagement avec le leader de la gestion patrimoniale des français de l’étranger.

More Posts

More Posts