Utiliser son compte courant comme un placement financier : une erreur trop souvent répandue

Partager sur facebook
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Pinterest
Partager sur facebook
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Pinterest

La crise sanitaire du Covid-19 a conduit à un phénomène spectaculaire : l’épargne des Français n’a jamais été aussi importante, atteignant plus de 200 milliards fin 2020 et un taux d’épargne en augmentation de 5,4 points pour atteindre 20,3 % du revenu disponible. Évidemment, cet argent mis de côté l’est principalement par les Français les plus aisés, ceux qui voyageaient, allaient au restaurant ou au cinéma. Mais en réalité, ces économies supplémentaires sont en partie perdues. Pourquoi ? Car selon une étude du Conseil d’analyse économique d’octobre 2020, l’essentiel est détenu sur des comptes courants. Or un compte courant n’est pas un placement financier. C’est le meilleur moyen en réalité de perdre de l’argent ! Explications.

Une mauvaise habitude malheureusement très répandue chez les expatriés

Laisseriez vous votre argent sur un investissement qui vous garantirait de perdre de l’argent ? La question est évidemment rhétorique mais c’est pourtant ce que font des millions de Français en laissant une grosse partie de leur épargne sur leurs comptes courants. Et les expatriés sont malheureusement les plus touchés ! Une étude a montré qu’il était malheureusement très courant pour un couple expatrié de laisser plusieurs années d’épargnes dormir sur leurs comptes durant une première expatriation. L’explication est simple, le revenu disponible est souvent supérieur à ce qu’il était en France et les options d’investissement plus nombreuses. Sans conseil, il est difficile de faire un choix et le statut quo perdure.

Une érosion du pouvoir d’achat à cause de l’inflation

Malheureusement, une partie de cette épargne s’érode chaque année à cause de l’augmentation du coût de la vie (l’inflation). En effet, si l’épargne n’est pas investie, elle n’augmentera pas en même temps que le coût de la vie et il en résultera une perte de pouvoir d’achat. Il est donc primordial de faire travailler son patrimoine à minima au taux de l’inflation réelle (entre 2 et 3%). Si ce n’est pas le cas, le pouvoir d’achat de son épargne s’érodera d’année en année et le chemin vers l’indépendance financière n’en sera que plus long.

Non-résident, vous souhaitez être conseillé afin de diversifier votre patrimoine ? N’hésitez pas à nous contacter afin que nous explorions ensemble vos options d’investissement à l’international. Demandez dès aujourd’hui un bilan patrimonial gratuit et sans engagement.

Plus de postes

Plus de postes