Retraite par répartition ou retraite par capitalisation : quel système choisir ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partagez sur linkedin
Partagez sur pinterest

Le système de retraite de base en France est le régime de retraite par répartition. La retraite par répartition est un système de financement des caisses de retraite fondé sur la solidarité intergénérationnelle entre actifs et retraités et sur des critères socio-professionnels. Les cotisations retraite, versées par les actifs au titre de l’assurance vieillesse au cours d’une année servent à payer les pensions des retraités de cette même année.

Le système de retraite par capitalisation quant à lui consiste à épargner indépendamment pour sa retraite. Il s’agit d’un dispositif d’épargne individuel ou collectif permettant de capitaliser un patrimoine servant à générer un revenu au moment de la retraite.

La retraite par répartition et la retraite par capitalisation sont aujourd’hui deux systèmes complémentaires en France. La première, obligatoire, vous assure une pension de base, la seconde vous permet d’atteindre un confort de vie au moment de la retraite. En revanche, lors d’une expatriation, la retraite par répartition n’est plus obligatoire. Un choix est donc possible entre les deux systèmes de retraite. Explorons ensemble les mécanismes de la retraite par répartition et de la retraite par capitalisation.

La retraite par répartition

Ce système de retraite, obligatoire pour les résidents français mais pas pour la majorité des expatriés, repose sur le principe de contributivité, ce qui signifie qu’un retraité reçoit une pension qui est calculée en fonction des revenus de son activité antérieure et donc des cotisations qu’il a versées tout au long de sa vie active.

Les points clés :

L’âge minimal légal pour prendre votre retraite est fixé à 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955. Cet âge varie entre 60 et 62 pour les générations précédentes.

La durée de référence (en nombre de trimestre) pour atteindre le taux plein est fixée selon le tableau ci-dessous :

Calcul de base de retraite

Une fois que vous atteignez l’âge légal de la retraite le calcul de votre pension annuelle se fait de la façon suivante :

Retraite =   

Salaire Annuel Moyen sur les 25 dernières années (pour la partie ne dépassant pas le Plafond de la Sécurité Sociale ou PASS)
x Taux Plein (50%)
x Décote ou Surcote (dépendant du nombre de trimestre effectivement cotisés)
x Prorata (Nombre de trimestres travaillés / Nombre de trimestres requis pour une retraite à taux plein)

Attention : le salaire annuel sera toujours plafonné, il ne sera pris en compte que pour le montant ne dépassant pas le Plafond de la Sécurité sociale (PASS).

Il existe donc 2 mécanismes qui peuvent venir réduire (ou augmenter) votre pension de base : la décote (ou surcote) et le prorata.

1. La décote ou la surcote du taux de plein:

Si votre durée de cotisation est inférieure au nombre de trimestres requis pour une retraite à taux plein, il sera appliqué une décote sur ce dernier. La décote est le coefficient de minoration appliqué sur le taux plein et représente 1.25% pour chaque trimestre manquant.

Exemple : une personne née en 1950 et ayant cotisé 163 trimestres aura un taux de : 50% (taux plein) – (100% – 1.25%) = 49.375 % .

La surcote est l’inverse, elle représente une majoration équivalente du taux pour chaque trimestre supplémentaire (1.25%).

Il est bon de noter qu’il y a une disparition de la décote si vous atteignez l’âge de la retraite à taux plein (67 ans pour les naissances après 1955). En revanche, si tous les trimestres n’ont pas été cotisés votre pension sera réduite par le second mécanisme : le prorata de votre pension.

2. Le prorata de votre pension

Même à l’âge de la retraite à taux plein, la retraite sera minorée si la durée de cotisation est inférieure à la durée nécessaire pour une retraite à taux plein. La pension est calculée selon le prorata de la durée de cotisation effective et de la durée requise pour une retraite à taux plein.

> Exemple : une personne née en 1953, âgée de 67 ans, ayant cotisé 140 trimestres et partant en retraite en 2020 bénéficiera automatiquement du taux plein (50%) et ce même si sa durée de cotisation est inférieure au 165 trimestres requis.
En revanche, comme elle ne totalise que 140 trimestres alors que le régime général en exigeait 165, un prorata sera appliqué sur sa pension de retraite :

Retraite =

Salaire Annuel Moyen ou PASS
x Taux Plein (50%)
x 140 / 165 (Nombre de trimestres travaillés / Nombre de trimestres requis pour une retraite à taux plein)

La retraite par capitalisation

Dans le régime de retraite par capitalisation, le fonctionnement est différent : les travailleurs d’aujourd’hui épargnent pour constituer leur retraite de demain. Il s’agit d’accumuler un capital suffisant en épargnant une partie de son salaire tous les mois et en faisant grossir son patrimoine existant.

L’avantage de ce système c’est qu’il profite des intérêts composés. Les intérêts composés se définissent comme les intérêts générés par les intérêts des années antérieures. En d’autres mots, vous accumulez des intérêts sur votre épargne initiale et sur les intérêts produits par cette épargne. Une métaphore intéressante pour comprendre la force des intérêts composés est l’effet boule de neige (qui est par ailleurs le titre qu’a choisit l’investisseur Warren Buffet pour sa biographie).

Lorsqu’une boule de neige roule le long d’une colline enneigée, celle-ci va accumuler de plus en plus de neige au fur et à mesure qu’elle descend jusqu’à former une boule gigantesque. Plus la boule est grande, plus elle attrapera de neige en roulant et chaque nouvelle couche accumulée permettra d’attraper plus de neige encore à chaque rotation. La boule de neige est une analogie intéressante pour comprendre la force des intérêts composés et l’effet multiplicateur que peuvent avoir ceux-ci sur votre épargne.

Il existe de nombreux autres avantages à la retraite par capitalisation :

  ⁃  L’argent n’étant pas redistribué, si vous estimez que votre capital est suffisant vous pouvez décider de prendre votre retraite beaucoup plus tôt.

  ⁃  Le capital constitué peut être transmis à vos héritiers : en effet, dans un système par capitalisation tout ce que vous n’utiliserez pas pendant votre retraite sera transmis à vos héritiers. À l’inverse, dans le système de retraite par répartition, il n’y aura aucun patrimoine à transmettre.

Pour une étude approfondie de votre situation patrimoniale et pour un conseil personnalisé, nous vous invitons à consulter un de nos conseillers certifiés qui se fera un plaisir de regarder avec vous les options qui s’offrent à un non-résident fiscal français pour préparer sa retraite en toute sérénité. Demander un bilan patrimonial gratuit.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partagez sur linkedin
Partagez sur pinterest

Plus de postes

Plus de postes