Les principales différences entre les statuts LMNP et LMP

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Immobilier meublée LMP LMNP2
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Il existe deux statuts dans le cadre de la location meublée : le statut de Loueur en Meublé Non-Professionnel (LMNP), et le statut de Loueur en Meublé Professionnel (LMP).

Les différences principales des statuts LMNP et LMP dépendent avant tout du total annuel des revenus perçus par la location meublée, des avantages dans la gestion des éventuels déficits, et des exonérations possibles des plus-values immobilières lors de la revente du bien.

Les conditions d’obtention du statut

Vous bénéficiez d’office du statut LMNP si l’une des deux conditions suivantes est respectée :
  ⁃  les revenus locatifs annuels sont inférieurs à 23,000 €,
  ⁃  ou si vos revenus représentent moins de 50% du revenu global de votre foyer fiscal.

Si à tout moment ces deux conditions ne sont plus respectées, vous accédez d’office au statut de Loueur en Meublé Professionnel (LMP).

Le déficit

Une des grandes différences entre ces deux statuts provient de la capacité ou non d’imputer ses bénéfices sur son revenu global.

Dans le cas où un déficit subsiste dans le cadre du LMNP, une imputation sur les BIC de l’année est possible ainsi que sur les revenus de même nature pendant 10 ans (BIC).

Dans le cas du LMP le législateur sera plus généreux car il autorisera une imputation sans limitation de montant sur le revenu global (sauf pour la partie déficitaire provenant des amortissements). L’excédent éventuel restera imputable sur le revenu global des 6 années suivantes.

Les plus-values immobilières

Lors de la vente d’un bien immobilier par un Loueur en Meublé Non-Professionnel (LMNP), les plus-values sont imposées au titre de plus-values privées, et sont totalement exonérées :
  ⁃  après 22 ans de possession du bien pour l’impôt sur le revenu, et
  ⁃  après 30 ans pour les prélèvements sociaux.

Dans le cadre de la vente d’un bien par un Loueur en Meublé Professionnel (LMP), c’est la plus value des professionnels qui s’applique. Les plus-values peuvent donc être partiellement ou entièrement exonérées après 5 ans d’exercice :
  ⁃  totalement quand les recettes générées par les loyers sont inférieures à 90,000 €,
  ⁃  partiellement lorsque les recettes sont comprises entre 90,000 et 126,000 €.

Le régime d’imposition

Quel que soit le statut LMP ou LMNP, les recettes issues des locations meublées s’inscriront dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC), avec le choix du régime forfaitaire micro-BIC, ou du régime réel selon le montant des recettes. Si les loyers locatifs sont inférieurs à 72,600 €, le micro-BIC s’applique automatiquement, sauf sur option au régime réel. Chaque situation est différente et nous pouvons vous aider à choisir la meilleure option pour votre situation.

Non résident avec des biens en France ? N’hésitez pas à faire appel à un professionnel afin de choisir le meilleur régime fiscal pour votre bien en France.

More Posts

More Posts